Paroisse Notre-Dame de la Mer

Nous sommes très heureux de vous accueillir sur le site officiel de la paroisse Notre-Dame de la Mer à La Seyne sur Mer

Carême – jeudi 29 mars 2018 – Jour 38 – Servir – Jeudi Saint : La Cène du Seigneur

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (13, 1-15)

Résultat de recherche d'images pour "lavement des pieds"Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le démon avait déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture; puis, il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit: «Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds!» Jésus lui déclara: «Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant; plus tard tu comprendras.» Pierre lui dit: «Tu ne me laveras pas les pieds; non, jamais!» Jésus lui répondit: «Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi.» Simon-Pierre lui dit: «Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête!» Jésus lui dit: «Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver: on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs,… mais non pas tous.» Il savait bien qui allait le livrer; et c’est pourquoi il disait: «Vous n’êtes pas tous purs.»

Quel est le sens du lavement des pieds ?

Par ce geste, Jésus nous dit: « si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi comme moi j’ai fait pour vous ». Enfin il annonce que l’un de ses disciples le livrera.

Jésus n’est pas venu pour être servi mais pour servir. Lui qui est Dieu s’est fait serviteur. Lors de la Dernière Cène, où il institue le sacrement de l’Eucharistie et ses disciples comme prêtres de la Nouvelle Alliance, Jésus rappelle donc que le service des frères est un sacrement de L’Église.

Et aujourd’hui ?

C’est pourquoi, aujourd’hui encore, chaque année, lors de l’Office du Jeudi Saint, le Pape, et tous les prêtres du monde, lavent les pieds de douze fidèles, en mémoire des douze apôtres, pour rappeler que L’Église est humblement au service des enfants de Dieu.

Et moi?

Ce geste donné à tous m’interroge sur la capacité de Jésus à m’accepter, me parler, me servir, me soutenir, même lorsqu’il m’arrive à mon tour de le renier ou de le trahir.

Geste d’un autre temps peut-être, mais dont le symbole me parle quand même aujourd’hui. Je regarde cette scène et je m’imagine le Seigneur me manifestant concrètement son abaissement et sa mise à mon service.

Je change ma manière de voir le Seigneur : non pas un Dieu au-dessus, distant de la vie des hommes et indifférent, mais qui s’engage tout entier pour servir et faire grandir l’homme, gratuitement, même quand l’homme ne le lui rend pas.

Chemin de carême_J38

Sources:
prionseneglise.fr
qe.catholique.org
la-croix.com

P.B.

Les commentaires sont fermés.