Paroisse Notre-Dame de la Mer

Nous sommes très heureux de vous accueillir sur le site officiel de la paroisse Notre-Dame de la Mer à La Seyne sur Mer

Carême 2019

Nous vous invitons à venir régulièrement sur cette page, car elle évoluera tous les jours tout au long des quarante jours du carême.

Partagez-la avec vos contacts, invitez-les à s’abonner au site de la paroisse (suivre le lien).

Les trois piliers du carême sont…

le jeûne, la prière, l’aumône (cf. Tb 12,8 ; Mt 6,1-18)

Pourquoi jeûner pendant le Carême ? La prière L’aumône

Le carême, un temps pour se ressourcer. Mais pour ceux qui manquent justement de temps, il existe des solutions. Que ce soit sur votre ordinateur ou sur votre smartphone, ce ne sont pas les propositions spirituelles qui manquent.

Aller sur la page particulière Semaine Sainte : ici

Jour 34 – Samedi 13 avril 2019

Méditation quotidienne avec le pape :

Cette femme est un exemple de générosité…

« Vous avez des mains pour servir et un coeur pour aimer. » 
Mère Teresa
  « Mère Teresa, tout au long de son existence, a été une généreuse dispensatrice de la miséricorde divine, en se rendant disponible à travers l’accueil et la défense de la vie humaine, la vie dans le sein maternel comme la vie abandonnée et rejetée. Elle s’est dépensée dans la défense de la vie, en proclamant sans relâche que «celui qui n’est pas encore né est le plus faible, le plus petit, le plus misérable» ».

Le Pape François à propos de Mère Teresa

Intention de prière :  Nous Te prions pour les soignants. Pour qu’ils défendent toujours la vie.

« Afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés » (Jn 11, 45-57)

Jour 33 – Vendredi 12 avril 2019

Méditation quotidienne avec le pape :

Se priver, c’est se libérer…

« Se priver, c’est se libérer des servitudes d’une civilisation qui nous incite à toujours plus de confort et de consommation, sans même se soucier de la préservation de notre environnement, patrimoine commun de l’humanité. » Saint Jean-Paul II  « Saint Jean-Paul II a enrichi l’Église universelle par une grande abondance de dons (…). Il a reçu de Dieu le grand don de savoir lire les signes des temps à la lumière de l’Évangile, et il l’a fait fructifier au bénéfice du cheminement de son peuple. »
Le Pape François à propos de Saint Jean-Paul II

Intention de prière : Aujourd’hui, nous Te confions la France et son peuple. Qu’il puisse trouver la paix sociale.

Aujourd’hui vendredi 12 avril 2019 – Chemin de croix à 17h

Bulletin du jour

« Ils cherchaient à l’arrêter, mais il échappa à leurs mains » (Jn 10, 31-42)

Etty Hillesum, broyée par l’étau nazi

Jour 31 – Mercredi 10 avril 2019

Avoir faim et soif !

Le pauvre le plus misérable est celui qui n’accepte pas de se reconnaître comme tel. Il croit être riche mais, en réalité, il est le plus pauvre des pauvres.
Message du Pape François pour le Carême 2016

La justice est importante dans les béatitudes : Jésus la mentionne deux fois.
« Avoir faim et soif » de justice paraît exagéré, mais le Seigneur nous défie constamment de quitter le confort de notre égoïsme. Notre amour doit être si intense que notre désir de justice, la justice de Dieu, telle que nous la découvrons à l’écoute des inspirations de l’Esprit Saint, doit devenir le seul but de notre vie, notre seul souci.

Intention de prière : Ne me laisse pas me décourager, Seigneur. Quand je tombe, donne-moi la force de me relever sans craindre Ton regard sur moi car je sais que mon péché n’est rien à côté de l’immensité de Ta bonté.

Sainte Jeanne de Chantal : une mystique d’actualité

Jour 30 – Mardi 9 avril 2019

Tu as du prix pour Jésus !

La miséricorde de Dieu transforme le cœur de l’homme et lui fait expérimenter un amour fidèle qui le rend capable d’être, à son tour, miséricordieux.
Message du Pape François pour le Carême 2016

En se faisant baptiser, Jésus s’associe à l’humanité pécheresse. Au moment de l’incarnation, il a pris notre chair. Maintenant, il prend sur lui nos péchés, afin de les racheter. Si c’était un scandale pour les juifs que Dieu devienne homme, combien plus cela leur semblait scandaleux qu’il se fasse baptiser, un signe manifeste de repentance pour des péchés. L’amour de Dieu pour nous est si grand que même cet acte n’est pas trop abaissant pour lui. C’est une des étapes par lesquelles Jésus passera, sur son chemin d’amour pour nous, qui le mènera jusqu’à l’ignominie de la croix. Ai-je déjà pris le temps de contempler à quel point j’ai du prix pour Jésus ?

Intention de prière : Aujourd’hui, je me maîtrise et je contrôle mon animosité. Je ne veux être que gratitude.

Lire l’Évangile chaque jour

Retrouvez les lectures du jour ici (source AELF).

Écouter l’Évangile du jour


Écoutez l’Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur suivi
de la proclamation du Notre Père

Prier chaque jour

Matthieu 6
Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Notre Père, Je vous salue Marie, Le chapelet, Prière pour la famille, Prière pour notre famille de Notre-Dame de la Mer, Prière pour les Prêtres: suivre ce lien.

Le Pape François a ouvert son profil de prière sur l’application
Click To Pray (clique pour prier), dimanche 20 janvier, lors de l’Angélus, place Saint-Pierre.

Retrouvez ici des propositions de prière chaque jour avec Click to Pray. Pensez à vous inscrire.

« Ton Père qui voit dans le secret te le rendra » (Mt 6, 1-6.16-18)

Jour 29 – Lundi 8 avril 2019

« Je suis la lumière du monde » (Jn 8, 12-20)

Une bonne connaissance de soi est une étape essentielle sur le chemin de la sainteté !

Avoir un cœur miséricordieux ne veut pas dire avoir un cœur faible. Celui qui veut être miséricordieux a besoin d’un cœur fort, solide, fermé au tentateur, mais ouvert à Dieu.
Message du Pape François pour le Carême 2015

« Il vient, celui qui est plus puissant que moi »
Saint Jean-Baptiste sait bien qui il n’est pas. Une bonne connaissance de soi est une étape essentielle sur le chemin de la sainteté. Il attire l’attention des multitudes en Israël. Beaucoup de personnes seraient flattées ou même enivrées par un tel succès. Pourtant il ne cherche pas le pouvoir, il ne cherche pas à se faire passer pour un autre. Il prépare les coeurs des hommes à recevoir le Christ.

Le Malin essaie continuellement de nous obliger à nous regarder nous-mêmes et nos propres talents afin de détourner nos yeux de Dieu et de son plan pour nous. Ici, l’exemple de Jean nous montre le triomphe de la connaissance de soi, humble sur les ruses du diable. Quand une personne est totalement orientée vers Dieu, elle désire éliminer de sa vie personnelle tout mensonge, vanité, et opinion exagérée d’elle-même. Commencer à vivre dans la vérité, c’est donner leur valeur réelle à tous les dons que Dieu a accordés. Ces dons sont destinés au service du Royaume, sans rien prendre pour soi au passage puisque tout vient de Dieu

Intention de prière : En ce jour, nous te confions tous les dirigeants politiques. Qu’ils sachent prendre les décisions justes pour l’Homme sans faire passer les intérêts financiers en premier.

Dimanche 7 avril 2019

Jour 28 – Vendredi 5 avril 2019

« On cherchait à l’arrêter, mais son heure n’était pas encore venue » (Jn 7, 1-2.10.14.25-30)

Passer de la générosité à l’amour…

Nous pouvons ainsi voir dans notre prochain le frère et la sœur pour lesquels le Christ est mort et ressuscité. Tout ce que nous avons reçu, nous l’avons reçu aussi pour eux.
Message du Pape François pour le Carême 2015

Nous vivons dans une société pleine de bons sentiments. Autour de nous, tout le monde parle de ce qu’il faudrait faire. Et nous entendons tant de choses qu’à la fin nous pourrions avoir l’impression que nous sommes vraiment dans une société solidaire. Mais en parcourant les rues jour après jour et en parlant avec ceux qui peinent, nous savons que ces bons sentiments publiquement affichés ne suffisent pas à changer la situation et en particulier celle des plus pauvres.

Beaucoup de chrétiens sont habités par des sentiments de générosité. Mais la générosité n’est pas encore l’amour. La générosité est comme un appel à nous tourner vers les autres, que nous percevons naturellement. Passer de la générosité à l’amour, c’est passer d’une bonne intention à une action.

Tant de chrétiens voudraient, demandent ou même exigent que l’Église s’occupe des pauvres ? Mais combien de chrétiens sont prêts à s’impliquer eux-mêmes dans le service des pauvres ? Beaucoup disent qu’ils pourraient faire beaucoup de choses s’ils étaient eux-mêmes mieux pourvus, s’ils avaient du temps, s’ils savaient quoi faire et comment faire, s’ils connaissaient l’endroit où s’adresser. Et il y a tant de « si » que bien peu nombreux sont ceux qui passent du désir de faire quelque chose à la réalisation.

Aimer en acte et en vérité, c’est accepter de laisser notre vie être transformée par ce sentiment de générosité. Cela demande d’abord que nous reconnaissions que cet appel vient d’ailleurs, qu’il a sa source en dehors de nous. « A ceci nous avons connu l’amour, ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est Lui qui nous a aimés le premier. » (1 Jn 4, 10) C’est à l’intérieur de cet amour que Dieu porte à tout homme et à toute femme de notre monde, et à nous en particulier, que nous trouvons comment passer des bons sentiments à l’action.

Dans ce domaine, la tentation récurrente est de nous donner des objectifs tellement éloignés de ce que nous pouvons effectivement faire, que nous sommes d’avance excusés de ne rien faire. La réalité de l’amour n’est pas de rêver à ce que l’on devrait faire mais d’accomplir ce que l’on peut faire. Chacune et chacun des membres de nos communautés est capable de faire quelque chose. Sans parler de choses exceptionnelles ou extraordinaires, nous sommes tous capables d’ouvrir un peu notre vie, de nous faire accueillants à l’autre, de poser le geste ou la parole qui va permettre d’engager une relation. Aimer en acte et en vérité, c’est passer du rêve des choses extraordinaires à la réalité des choses ordinaires. C’est accepter de faire le peu que nous sommes capables de faire. C’est avoir la simplicité et l’humilité de donner vraiment ce que l’on peut de temps, d’attention, de disponibilité. La vérité de notre amour ne se mesure pas à la quantité ou au côté exceptionnel de nos réalisations mais à la qualité de notre engagement dans ce que nous faisons.

Nous venons de le chanter, aimer c’est tout donner, c’est se donner soi-même. Chacun de nous peut donner ou contribuer financièrement selon ses moyens sans que cela ne change rien à sa manière de vivre. Aimer, c’est accepter que l’autre entre dans notre vie et que sa présence y change quelque chose. Ce n’est donc pas seulement donner, ni même donner beaucoup. C’est se donner, c’est-à-dire se rendre proche et vulnérable vis-à-vis de ceux qui ont besoin de nous.

Cardinal Vingt-Trois

Intention de prière : Seigneur, prends pitié des hommes qui forment l’Eglise. Que par ta Grâce divine, nos actes soient toujours en accord avec Tes enseignements.

Jour 26 – Mercredi 3 avril 2019

Ne te refuse pas à son amour !

En l’Eucharistie, nous devenons ce que nous recevons : le Corps du Christ. Grâce à ce corps, cette indifférence ne trouve plus de place en nous.
Message du Pape François pour le Carême 2015

Viens, laisse-toi appeler par le Maître ! Il est là ! Il t’appelle (cf. Jn 11, 28) ! Il veut prendre ta vie et l’unir à la sienne. Laisse-toi saisir par Lui. Ne regarde plus tes blessures, regarde les siennes. Ne regarde pas ce qui te sépare encore de Lui et des autres ; regarde l’infinie distance qu’Il a abolie en prenant ta chair, en montant sur la Croix que Lui ont préparée les hommes et en se laissant mettre à mort pour te montrer son amour. Dans ses blessures, Il te prend ; dans ses blessures, II t’y cache (…), ne te refuse pas à son Amour ! .

La foule immense de témoins qui s’est laissée saisir par son Amour, c’est la foule des saints du ciel qui ne cessent d’intercéder pour nous. Ils étaient pécheurs et le savaient, mais ils ont accepté de ne pas regarder leurs blessures et de ne plus regarder que les blessures de leur Seigneur, pour y découvrir la gloire de la Croix, pour y découvrir la victoire de la Vie sur la mort. Saint Pierre-Julien Eymard nous dit tout, lorsqu’il s’écrie : « La sainte Eucharistie, c’est Jésus-Christ passé, présent et futur. »

Méditation du pape Benoît XVI pour la procession eucharistique sur la Prairie à Lourdes

Intention de prière : Aujourd’hui, nous prions plus spécialement pour les familles déchirées. Qu’elles retrouvent la paix.  

Jour 23 – Lundi 1er avril 2019

Tout ce que tu possèdes est un don !

L’indifférence envers son prochain et envers Dieu est une tentation réelle même pour nous, chrétiens. C’est pour cela que nous avons besoin d’entendre, lors de chaque Carême, le cri des prophètes qui haussent la voix et qui nous réveillent.
Message du Pape François pour le Carême 2015

Tout ce que nous avons est un don.

Dieu n’avait pas besoin de nous créer, parce qu’il n’a besoin de rien. Pourtant dans son amour infini il a voulu nous créer. Nous lui devons tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons : notre vie, la santé, l’intelligence, notre travail, notre famille, etc… Si c’est le cas, qui sommes- nous pour refuser quelque chose à notre voisin s’il est dans le besoin ? Si nous étions dans le besoin, ne voudrions-nous pas que quelqu’un vienne à notre aide ?

La vertu de la charité a fait dire aux païens des premiers siècles au sujet des chrétiens, « voyez comment ils s’aiment ! » La charité est notre marque distinctive ; il est ce qui nous place à part. Celui qui vit la charité sait bien qu’on ne parle pas de la charité, on la pratique.

Intention de prière : Mon âme a soif de Toi, Seigneur. Que Ton Esprit-Saint me débarrasse de mes peurs afin de vivre pleinement ton Amour.

Jour 17 – Lundi 25 mars 2019

La prière est ton outil !

On a dit qu’il n’y a qu’une seule tristesse, c’est celle de ne pas être des saints (L. Bloy) ; nous pourrions également dire qu’il n’y a qu’une seule vraie misère, c’est celle de ne pas vivre en enfants de Dieu et en frères du Christ.
Message du Pape François pour le Carême 2013

Prier est donc une fonction immédiatement liée à notre tâche missionnaire. Peu importe que notre prière soit douce ou sèche, joyeuse ou lourde, tendue ou isolée, elle est notre outil, le trépan qui creuse les profondeurs pour en faire jaillir Dieu.

Jacques Loew, dans “Comme s’il voyait l’Invisible”

Intention de prière : Nous Te prions pour le Pape, les cardinaux, les évêques. Qu’ils soient toujours animés par la flamme de Ton amour.

Jour 16 – Samedi 23 mars 2019

Comment refuser à notre Dieu ce qu’Il désire ?

Dieu ne se révèle pas par les moyens de la puissance et de la richesse du monde, mais par ceux de la faiblesse et de la pauvreté.[…] Ce qui nous donne la vraie liberté, le vrai salut, le vrai bonheur, c’est son amour de compassion, de tendresse et de partage.
Monseigneur Rino Fisichella

« Comment refuser à notre Dieu ce qu’Il désire tant, ce qu’Il demande avec tant d’ardeur ?

Hélas ! au lieu d’amour, Il ne voit chez le très grand nombre que tiédeur et lâcheté, souvent indifférence, offense et outrage. Que le spectacle de tant de bonté d’une part, de tant d’ingratitude de l’autre est amer au Cœur aimant ! « Mes yeux ont répandu des ruisseaux de larmes, parce qu’on n’observe pas votre loi. » (Ps. 118, 136). Si nous comprenons et sa tendresse et sa soif d’être aimé, nous devons nous efforcer de Le dédommager par notre fidélité et notre générosité. Il sera d’autant plus doux à son Cœur de recevoir des preuves de notre amour qu’Il en rencontre moins chez nos frères.

Comme l’amour a été la vie de Jésus, que l’amour soit toute notre vie, et puisque nous avons été créés pour aimer notre Dieu, puisque pendant les siècles des siècles nos occupations au ciel, nos grandes joies, notre vie sera d’aimer, commençons ici-bas et que tous nos actes soient inspirés par l’amour.

Ô Jésus, vous qui m’aimez tant, faites que je comprenne votre amour et que je réponde à votre amour ! »

Révérend Père Auguste Saudreau, dominicain, alors gardien de la Sainte-Baume

Effort de carême : Aujourd’hui, je laisse les critiques et la médisance au placard. Que seules la bienveillance et la charité m’animent.   

Lundi 25 mars – Fête de l’Annonciation

Diocèse aux armées

Jour 12 – Mardi 19 mars 2019

L’humilité ne devrait pas être confondue avec la faiblesse

Voici ta méditation quotidienne avec le pape :  
Pour l’homme corrompu par l’amour des richesses, il n’existe que le propre moi et c’est la raison pour laquelle les personnes qui l’entourent ne sont pas l’objet de son regard.
Message du Pape François pour le Carême 2017  À propos de Jésus chassant les marchands du Temple :

« On n’oserait pas l’imaginer, mais c’est l’apôtre Jean qui l’écrit dans son évangile. Jésus fit un fouet avec des cordes. Il chassa les vendeurs du temple, il renversa les comptoirs des changeurs d’argent, il jeta par terre la monnaie. Quelle violence ! … chez ce Jésus dont on a si souvent évoqué la douceur. L’enjeu doit être important. Y aurait-il eu des abus malhonnêtes, des détournements de fonds ? […]
La colère de Jésus n’avait pas pour but d’éloigner des marchands inutiles, mais, en faisant ce geste, il attaquait le culte lui-même. En renversant leurs comptoirs, il renversait la religion, il détruisait le temple en quelque sorte. Et quand on sait la place que tenait le Temple pour les juifs ! Il était le cœur de la nation depuis dix siècles. Lorsqu’il avait été détruit, on l’avait toujours reconstruit. Et là, on venait de trimer 46 ans pour le reconstruire encore. C’était à peine terminé, et Jésus parlait de le détruire.

[…] Qu’est-ce que Jésus voulait dire à ses contemporains ?
La réponse à cette question est simple – simple et mystérieuse ! –
Elle est simple puisqu’elle est en toutes lettres dans l’Évangile d’aujourd’hui.  » Détruisez ce temple, dit Jésus, et en trois jours, je le relèverai « . Le temple dont il parlait, c’était son corps, c’est-à-dire sa personne. C’est comme s’il disait :  » Vous pouvez détruire le temple, puisque je suis là !  » […] Ses disciples n’ont compris ce qu’il voulait dire qu’après sa résurrection. Ils ont fait le rapprochement, d’ailleurs, avec d’autres paroles de Jésus :  » L’heure vient, et c’est maintenant où vous adorerez ni au temple de Jérusalem ni au mont Garizim. Les vrais adorateurs adoreront en esprit et en vérité !  » »
Tiré d’une méditation du “Jour du Seigneur”

Intention de prière : Nous te confions les personnes qui se sont détournées de Toi. Que Ton Esprit-Saint souffle sur tous les Chrétiens pour qu’ils soient porteurs de la Bonne Nouvelle  

Jour 11 – Lundi 18 mars 2019

« Le carême est un petit oiseau dont la prière est le centre, l’offrande une aile et le jeûne l’autre pour nous aider à monter vers le Ciel ! » 
(Saint Augustin)

Voici ta méditation quotidienne avec le pape :  
« Augustin ne se renferme pas sur lui-même, il ne se repose pas, il continue à chercher la vérité, le sens de la vie, il continue à chercher le visage de Dieu. (…) 
Je voudrais dire à ceux qui se sentent indifférents à l’égard de Dieu, de la foi, à ceux qui sont éloignés de Dieu ou qui l’ont abandonné, et à nous aussi, avec nos « éloignements » et nos « abandons » à l’égard de Dieu, petits, sans doute, mais qui sont si nombreux dans la vie quotidienne : regarde au plus profond de ton cœur, regarde au plus profond de toi, et demande-toi : as-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ou un cœur endormi par les choses ? »
Pape François à propos de Saint Augustin, lors de la messe d’ouverture du Chapitre général de l’Ordre de Saint Augustin


Effort de carême : Aujourd’hui, je me libère en pardonnant.
 

Jour 10 – Samedi 16 mars 2019

L’acte de foi est don de soi !

Le Carême est un nouveau commencement, un chemin qui conduit à une destination sûre (…) la victoire du Christ sur la mort.
Message du Pape François pour le Carême 2017
  Des ténèbres à la lumière. Le premier élément face auquel l’homme se trouve concernant la Résurrection est le sépulcre vide. Les disciples sont face au tombeau, déconcertés. La pierre a été « enlevée ». Mais la pierre de leur incompréhension fait qu’ils ne savent pas encore, qu’ils ne comprennent pas encore. Ils demeurent dans l’ignorance et la communion intérieure avec le Christ n’est pas complète. Seule la grâce, don de l’Esprit Saint, peut leur enlever cette pierre qui permettra la reconnaissance de la Résurrection.

La réaction de Marie-Madeleine montre que la disparition du corps de Jésus de Nazareth aurait pu avoir une explication naturelle : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé ». Mais cette absence n’est pas une œuvre humaine. Et ce même Jésus n’est pas simplement revenu à la vie comme Lazare (cf. Jn 11,44). La Résurrection n’est pas un produit de la foi des apôtres, mais elle naît, par la grâce, de l’expérience directe de la réalité de Jésus ressuscité. Sans la lumière de la grâce nous sommes dans l’obscurité. « C’étaient encore les ténèbres » à l’extérieur et dans le tombeau, mais encore plus en Jean lui-même. Il est entré dans le tombeau et la lumière du Christ a envahi ses ténèbres.

Qu’a vu Jean ? « Les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place ». Bref, il n’a pas vu le Seigneur ressuscité, du moins pas à ce moment-là. Il a reçu du Saint Esprit la grâce de regarder au-delà du sensible, et surtout la grâce de la foi. « Et il crut ». L’acte de foi est don de soi, et ce don est si profond que lui-même doit nous être donné : c’est la grâce de la foi. Grâce que chacun peut refuser ou ratifier librement. C’est dans un certain sens la grâce d’une communion intérieure avec le Christ, d’une union avec le Seigneur. De telle sorte qu’à partir de là Jean comprend, saisit d’une manière nouvelle les paroles de Jésus, ces paroles annonçant sa Passion, mort et Résurrection. Il comprend maintenant qui est ce Jésus de Nazareth qu’il a suivi pendant trois ans, qu’il a vu réaliser des miracles et des guérisons, qu’il a écouté. Si Jean croit, c’est en réalité sans avoir vu le Christ ressuscité.  Intention de prière : Seigneur, fais-moi réaliser combien ce temps d’effort ne doit pas être vécu comme un fardeau mais comme un chemin qui me mène vers Toi.

Vidéo  : 10 conseils pour ce carême

Vidéo  : aller au désert

Mercredi 6 mars, c’est le Mercredi des Cendres. Une date qui marque pour les chrétiens l’entrée en Carême avant la Fête de Pâques.

Pour ce temps de carême, nous vous invitons à vous inscrire à Retraite dans la ville.

ou bien encore à Youpray.fr .

Jour 2 – Jeudi 7 mars 2019

Jour 1 – Mercredi 6 mars 2019 – Mercredi des Cendres

Merci Seigneur! Grâce à notredamedelamer.com, je n’ai plus d’excuses pour ne pas m’engager sur ton chemin, pour ce carême 2019 !